Effets biologiques des Ondes ElectroMagnétiques

Effets biologiques ou non thermiques des Ondes Electro-Magnétiques (OEM) => par dérèglement des phénomènes biologiques et/ou physiologiques

* même à des puissances très faibles, pouvant paraître « anodines » ou « insignifiantes »

* sans impact physique « direct » => stress physiologique (atteinte fonctionnelle, sans lésion visibles initialement)

Le syndrome des micro-ondes ou "maladie des radio-fréquences"

L’interaction entre les CEM des hyperfréquences pulsées et le métabolisme humain est connue depuis … 1960 ! => « syndrome des micro-ondes » ou « maladie des radio-fréquences »

La NASA (National Aeronautics and Space Administration) s’est inquiétée pour ses astronautes, soumis lors de leur voyage dans l’espace des champs électromagnétiques et a commandé un rapport à Jeremy K.Raines, docteur et ingénieur en champs électromagnétiques « Les interactions des champs électromagnétiques avec le corps humain : effets et théories », longtemps resté confidentiel.

=> « mal de tête, fatigue, épuisement du système nerveux, douleurs musculaires et même cancer : ce sont quelques-uns des effets supposés des ondes électromagnétiques sur le corps humain, recensés dans un rapport de la NASA datant de 1981 » - Marie Astier pour Reporterre - 15 mai 2014

***

Selon Claude Monnet, Docteur en Radiologie (Vice président de Next-up organisation) et Pierre le Ruz, Docteur en Physiologie (Président de la commission scientifique du Criirem) - 2013

- syndrome asthénique (fatigabilité, irritabilité, nausées, céphalées, anorexie, humeur triste)

- syndrome dystonique cardio-vasculaire (ralentissement ou accélération de la fréquence cardiaque, augmentation ou diminution de la pression artérielle)

- syndrome di-encéphalique (somnolence diurne, insomnie, difficultés de concentration)

+/- dermographisme (« allergies » cutanées, lésions de type eczéma, psoriasis) 

+/- autres signes (modification de la formule sanguine, perturbations de l’électro-encéphalogramme, de la reproduction, atteinte des organes des sens, tumeurs

Stress NeuroVégétatif

C'est un ressenti d’agression permanente par un « stresseur », qu’est l’irradiation par immersion dans le brouillard électromagnétique ambiant (y compris pendant les phases de repos et de sommeil, sensées être « réparatrice ») via nos organes sensoriels, qui font remonter les informations au SNC (Système Nerveux Central) pour qu’elles soient analysées par le Cortex Cérébral afin que soit déclenchée la réponse la plus adaptée, via l'Amygdale et l'Hippocampe qui agissent sur l'Hypothalamus et le Tronc Cérébral afin d'activer le SNA (Système Nerveux Autonome) et le Système Endocrinien (glandes surrénales).  L’amplitude de l’alarme est régulée par le Système Limbique en fonction de références antérieures (en référence à une « base de donnée », souvenirs des expériences vécues individuellement ou à l’échelle de l’espèce … inexistantes en ce qui concerne les Ondes ElectroMagnétiques Artificielles … !)

* mise en alarme => 3 modes d’action ancestraux possibles lorsque le danger est identifié (le combat, la fuite ou la sidération)

* résistance (si persistance de l’exposition au stresseur)

épuisement (si dépassement des capacités d’adaptation de l’organisme)

Date de dernière mise à jour : 22/10/2016