Sensibilité Chimique Multiple (MCS)

Une étude de l'ARTAC (Association pour la Recherche Thérapeutique AntiCancéreuse - http://www.artac.info) semble avoir mis en évidence des points  communs entre électrohypersensibilité  (EHS) et sensibilité chimique multiple (MCS), permettant ainsi de caractériser une même typologie de pathologie. En effet, l'une et l’autre de ces 2 affections ont une origine environnementale, et sont probablement liées à l’exposition à la fois à des champs électromagnétiques et à de multiples produits chimiques, d’emblée ou à plus ou moins long terme. La controverse sur les causes de l’Electrohypersensibilité (EHS) et de la sensibilité chimique multiples (MCS) était due l’absence de critères diagnostics reconnus par la médecine conventionnelle (manque de spécificité des anomalies clinique et biologiques). Depuis 2009, l'ARTAC a étudié cliniquement et biologiquement plus de 1200 cas de personnes se plaignant de symptômes reliés a priori à une Electrohypersensibilité (EHS) et/ou à une sensibilité chimique multiple (MCS). Les données cette étude révèlent qu’EHS et MCS peuvent être objectivement caractérisées et diagnostiquées par les mêmes types d’anomalies => augmentation du taux d’histamine, inflammation tissulaire chronique, réponse auto-immune avec risque augmenté de maladie neurodégénérative, hypoperfusion du cerveau dans une région spécifique (capsulothalamique), ouverture de la barrière hémato-encéphalique, déficit en mélatonine, … alors que la médecine conventionnelle évoquera en 1ère intention une origine psychologique, voire psychiatrique.